Pascal Praud et Algériens

 

Musulmans d'Algérie et Français : leurs droits

Jean MONNERET

 

L"émission de Pascal Praud est intéressante et je la regarde souvent. Toutefois, il m'a énervé hier soir [mercredi 4 janvier] en affirmant, pour la énième fois, qu'en Algérie française les Algériens n'avaient pas les mêmes droits que les Français. Cette formule mériterait plus que des nuances mais baste... J'ai envoyé à l'intéressé ce petit SMS dont j'ignore même s'il lui parviendra.
Jean Monneret.
Cher Monsieur,
Je vous ai entendu maintes fois sur CNews dire qu'en Algérie Française les Musulmans n'avaient pas les mêmes droits que les Français. Ceci est vrai et faux à la fois.
Permettez-moi une précision : dans le groupe des gens disposant de la pleine citoyenneté française, il y avait de très nombreux Musulmans. Tel était, par exemple, le cas de Ferhat Abbas et de plusieurs dirigeants indépendantistes.

Les Musulmans n'ayant pas la pleine citoyenneté française disposaient d'un statut de droit local, en fait de droit coranique. Ils pouvaient très simplement accéder à la pleine citoyenneté en la demandant au greffe d'un tribunal proche.
La majorité d'entre eux ne le fit pas. Par attachement au droit coranique et à l'Islam pour les uns, par crainte des représailles des partis nationalistes pour les autres.
Telle est la vérité. Elle vous laissera peut-être sceptique. Elle n'en est pas moins exacte et d'ailleurs, facilement vérifiable.

Meilleures salutations,
Jean Monneret, Historien

  

- retour à l'accueil