Diapositive1




La section de la Ligue des droits de l'Homme de l'EHESS organise

le mardi 15 janvier 2008

un

débat sur le passé colonial et ses séquelles


Dans l'amphithéâtre de l'École des Hautes Études
en Sciences Sociales (EHESS)
105, boulevard Raspail 75006 Paris
(Métro : Notre-Dame-des-Champs)

Plusieurs publications récentes permettent de mieux nous interroger sur la contradiction entre le fait colonial et les principes des droits de l'homme. Pourtant, le passé colonial semble faire retour, qu'il s'agisse du domaine de la politique africaine de la France ou de différentes tentatives de falsification ou d'instrumentalisation récentes de celui-ci. Ces questions, loin de concerner uniquement quelques spécialistes, ont des effets sur différents aspects de notre société d'aujourd'hui et concernent tous les citoyens.

de 17h à 18h15 : Le passé colonial. Nouveaux regards et résurgences actuelles.

Table ronde animée par Erwan Dianteill (anthropologue, EHESS), avec

René Gallissot, auteur de La République française et les indigènes. Algérie colonisée, Algérie algérienne (1870-1962), éditions de l'Atelier, 2006.

Jean-Pierre Dozon, auteur de Frères et sujets. La France et l'Afrique en perspective, Flammarion, 2003.

Catherine Coquio, auteur de L'histoire trouée. Négation et témoignage, L'Atalante, 2003.


de 18h30 à 20h : Le nécolonialisme  et la situation postcoloniale en débat.

Table ronde animée par Gilles Manceron (historien), avec

Gabriel Périès, coauteur de Une guerre noire. Enquête sur les origines du génocide rwandais (1959-1994),  La Découverte, 2007.

Catherine Coquery-Vidrovitch, auteur de Des victimes oubliées du nazisme. Les Noirs et l'Allemagne dans la première moitié du XXe siècle, Le cherche midi, 2007.

Alain Ruscio, codirecteur de Histoire de la colonisation. Réhabilitations, Falsifications et Instrumentalisations, Indes savantes, 2007.

Marie-Claude Smouts, directeur de l'ouvrage La situation postcoloniale, préface de Georges Balandier, Presses de Sciences po, 2007.


- retour à l'accueil