Diapositive1



"guerre des mémoires"

Enjeux publics et fonction sociale

de l’histoire



10773428

Université de Nanterre,
Salle des colloques, bâtiment K

en partenariat avec la BDIC et la revue Sciences Humaines :
mercredi 9 mai 2007, de 14h à 18h


Table ronde autour
- de Matériaux pour l’histoire de notre temps, coordonné par Régis Meyran («Les usages publics de l’Histoire en France»),
- du Dictionnaire de la colonisation française, sous la direction de Claude Liauzu, Larousse, 2007,
- de Comment sortir des guerres de mémoires ? de Thierry Leclère et Benjamin Stora, éd. de l’Aube, 2007.

1094

On a assisté depuis peu en France à un retour en force de la vieille opposition entre histoire et mémoire. Le passé envahit le présent, les descendants s’identifient aux acteurs de ce passé et les guerres de mémoires traversent la société française, au point que certains parlent de « tyrannie des mémoires. C’est la leçon qu’il faut tirer de la multiplication des lois «mémorielles» prétendant imposer une vérité de telle ou telle famille politique, de tel ou tel groupe de pression sur le passé, ou des nombreuses initiatives qui vont dans le même sens.

Se pose du coup la question des usages publics de l’histoire. Peut-on, pour comprendre la situation, la remettre dans son contexte à la fois historique et sociologique ? Trois publications tentent de faire le point, et insistent sur l’importance de la vulgarisation de l’Histoire, qui offre peut-être un moyen de pacifier la «guerre des mémoires».

FRCAOM08_9FI_00623R_P
la "mémoire" est parfois requise par la rigueur historienne...
source : base Ulysse


Présidence : Geneviève Dreyfus-Armand, directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC)

Régis Meyran : Enjeux actuels de l’instrumentalisation du passé en France

Claude Liauzu : Pourquoi un dictionnaire de la colonisation ?

Hélène Almeida-Topor : Le point de vue de la Société française d’histoire d’outre-mer (SFHOM )myriam_cottias02_125

Myriam Cottias (photo ci-contre) : La question noire

Thierry Leclère et Benjamin Stora : Comment sortir des guerres de mémoires ?

Sophie Ernst : Généalogie de l’enseignement de la colonisation

Entrée libre - La durée des interventions sera limitée pour permettre un large débat Contact : Régis Meyran (01 40 37 26 65), meyranr@yahoo.fr

à l'université de Nanterre

mercredi 9 mai 2007, de 14h à 18h


congrs_noirs_1



- retour à l'accueil