André Brochier, conservateur

Date de cette photo : 5 mars 2006 - 22:19
Envoyé par : michelrenard
Permalien

Commentaires sur André Brochier, conservateur

    bonsoir: jai vu ton grand travail sur l archive de Constantine 2001/2002, et vu ton adjoit sahli hacén qui je demande son adresse pour sa thèse de maitresse sur sétif. merci

    Posté par kamal khelil, samedi 29 décembre 2012 à 14:44 | | Répondre
  • bonsoir : je vous pour la deuxième moi de m' idée de ressaie la adresse de monsieur salhi hacén . merci

    Posté par kamal khelil, dimanche 3 février 2013 à 18:42 | | Répondre
  • bonjour
    avez vous des informations sur les jamot de delybrahim (alfred jules et charles agnan eugene).
    merci de me repondre.

    Posté par brahim, mercredi 3 avril 2013 à 15:59 | | Répondre
  • NON VOUS NE REVEZ PAS!!!!
    THE GUARDIAN JEUDI 4AVRIL:

    Saudi Arabia: Amnesty condemns paralysis punishment
    Man to be paralysed as punishment for a crime he committed 10 years ago unless his family pays one million Saudi riyals.

    Aujourdhui au 21eme siecle à l'age de l'electrivite et de l'eau courante si j'ose dire...

    Un homme detenu depuis 10ans dans les geoles saoudiennnes est sur le point de se faire paralyser et de se retrouver sur une chaise roulante pour compenser le crime qu'il commit dans sa jeunesse a l'age de 14ans en laissant un de ses amis handicapé a vie apres une rixe...

    La famille ne pouvant trouver l'argent necessaire qu'exige celle de la victime en retour d'un pardon eventuel,l'individu en question attend dans sa cellule l'operation chirugicale,comme reglement amiable a ce differend.

    Et ce pour reprendre les termes de l'administration francaise en usage dans nos courriers les plus reguliers en rapport avec cette dite administration...

    Question;et si demain un assassin venait a faire disparaitre,couper,exciser par une arme ,un objet contondant ou tout autre moyen , la veulerie,l'ignomine ,l'hideur de cette culture que l'on appelle la tradition arabe lors d'une rixe avec son voisin de palier;
    On lui couperait quoi??
    Cette question est posée aux etudiants de faculte de droit preparant leur examen d'avocat au barreau de paris.
    Nos services assureront avec diligence et devouement la transmission des copies les plus pertinentes a la famille du dit concerné,en formulant l'espoir qu'on puisse ne lui couper que le petit doigt..

    D'avance merci aux personnes de coeur sensibles au malheur de ce monde...
    Defense de rire......

    Posté par PICKWICKS, jeudi 4 avril 2013 à 11:59 | | Répondre
  • En interrogeant les bases de données archives images du CAOM sur "la Commune indigène, commune mixte puis sous-préfecture de Biskra" (1878/1959) je ne trouve pas trace de la vie coloniale entre Biskra et Touggourt dans les années 1896 à 1898 .
    http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ark:/61561/lj270g68i
    En effet, j'ai retrouvé un récit détaillé de mon aïeul qui relate son séjour avec ses parents à Biskra , de leurs expéditions dans le désert avec des Anglais,du Casino de Biskra et des palmiers Parc du Comte de Landon et des Bat d'Af chargés de l'entretien des routes.
    http://maximenemo.over-blog.fr

    Je souhaiterais pouvoir corroborer ces informations et les recouper avec d'autres témoignages personnels ou romanesques de cette époque (Gide).
    Je n'ai à cette heure retrouvé que le Blog suivant, consacré à Biskra
    http://azititou.wordpress.com/2013/03/23/ils-ont-parler-de-lalgerie-bergot-raoul/
    J'ai vu qu'André Brochier avait aussi écrit un article sur le traitement des Archives d'érudits ce qui est le cas de mon aïeul.

    Je vous remercie de m'indiquer si je pourrais trouver trace du passage de mes ancêtres en Algérie, qui ne figurent pas dans la base patronymique du CAOM : Georges Albert BAUGEY (1865 - 190 et Maxime NEMO (1888-1975)

    NB: J'ai consulté les ouvrages de Jeanine Verdès-Leroux
    Archives de l'Algérie de Jacques Borgé et Nicolas Viasnoff
    Archives d'Algérie (1830-1960) Françoise Durand-Evard et Lucienne Martini (CAOM)
    France et Algérie Journal d'"une passion Dir Jacques Marseille.

    Bien sincèrement
    Patrick Y CHEVREL (Montpellier)
    pachevrel@wanadoo.fr

    Posté par Himba, samedi 6 avril 2013 à 18:43 | | Répondre
  • Bonjour je suis a la recherche des information sur un parent algérien condamné a la prison de Cayenne entre 1928 a 1945 merci

    Posté par maati, jeudi 31 octobre 2013 à 15:27 | | Répondre
  • Je vois que depuis 2013 aucune réponse n'est apportée aux messages de participants à ce Forum: lettres mortes et bouteilles à la mer qui mériteraient ne serait-ce qu'un accusé de réception ou un simple mot d'encouragement pour ces chercheurs anonymes en quête de leur passé. Mais sans doute n'y a-t-il personne derrière ces "Etudes coloniales": mot devenu "impie" par la nouvelle bienpensance et repentance officielle !

    Posté par Himba, mercredi 17 décembre 2014 à 19:40 | | Répondre
  • Bonjour,

    Réponse au commentaire de Himba.

    "Études Coloniales" n'est pas une équipe de chercheurs rémunérés (par qui ?) qui aurait le temps et les moyens d'aller dans de multiples centres de d'archives : Aix-en-Provence, La Courneuve, Paris, Nantes... pour effectuer des investigations sur des cas personnels.

    "Études Coloniales" est une plate-forme de publication, d'échanges, de rencontres.

    Les recherches personnelles doivent être effectuées par les demandeurs deux-mêmes. Ce qui n'est pas évident, je le conçois, compte tenu de l'éloignement géographique. Mais quand nous effectuons nos propres recherches, nous le faisons toujours nous-mêmes à nos frais.

    Michel Renard
    historien, chercheur
    administrateur du site "Études Coloniales"

    Posté par michelrenard, jeudi 18 décembre 2014 à 19:20 | | Répondre
    • Bonnes recherches et bonne administration, nous nous restons avec nos interrogations et nos silences face aux Archives et à l'Histoire

      Posté par Himba, jeudi 11 février 2016 à 19:35 | | Répondre
  • Bonjour, d'après mes parents et oncles nous avons des propriétés des terres agricoles à Bône, Duzerville, Karisas je voudrais bien consulté le CAOM 93/1M mais de l'endroit d'où le suis ne me permet pas. es-que vous pouvez me transmettre ces informations.
    merci.
    M.Derouiche Abdelaziz

    Posté par derouiche A., jeudi 11 février 2016 à 17:37 | | Répondre
Nouveau commentaire

Centre des archives d'Outre-Mer (Caom, Aix-en-Provence) : 19 photos

DiaporamaDiaporama